Excursions en profondeurs … mes optiques SIGMA avec moi. Par Kevin Sempé

08. décembre 2020 Non classé 0
Excursions en profondeurs … mes optiques SIGMA avec moi. Par Kevin Sempé

Je m’appelle Kevin Sempé je suis chef opérateur terrestre / sous-marin. Je suis actuellement directeur artistique à Cinémarine (Le grand Bleu, Titanic, BBC, Discovery, ARTE …) et gérant chez FoxRoad Films, ma boîte de production. Je vous propose à travers cette chronique sur le blog SIGMA France de m’accompagner à travers le monde que je parcours pour la réalisation de films orientés Nature et plus particulièrement en milieu sous-marin.

Je voyage beaucoup et suis porteur de beaucoup de projets, liés principalement au monde marin et sous-marin. Je découvre beaucoup de choses pendant mes voyages et mes plongées où je rencontre des personnes et des lieux qui m’inspirent sur des histoires que je souhaite raconter où écrire : des épaves inconnues, des histoires oubliées, mais aussi des animaux inconnus dans des lieux reculés, des mystères du milieu marin.

Ma particularité est d’être opérateur avant d’être plongeur, j’ai donc emmené sous l’eau, avec moi mes exigences, mes connaissances pour que ma prise de vue soit créative et artistique. 

Kevin Sempé – Reel 2018/19 from Kevin SEMPE on Vimeo.

En 2019 j’ai voyagé dans plus de 10 pays dont la Papouasie, Birmanie, Mauritanie, Australie, Nouvelle Zélande, Philippines, Mer Rouge, Norvège, Canaries … pour travailler sur mes productions où pour répondre à de la clientèle privée.

Je suis souvent amené à voyager seul ou en équipe réduite et aussi souvent avec ma compagne, elle même plongeuse. Certaines de mes destinations sont difficilement accessibles et j’aime être très autonome avec mon matériel de prises de vues et de plongée.

Je dois alors calculer mon kit au gramme près pour pouvoir passer seul dans les long courrier comme dans les petits coucou qui m’emmènent sur les plus petites îles comme à Tubuai en Polynésie sur Lizard Island en Australie ou encore pour survoler le désert en Mauritanie. Je dois donc choisir mes optiques, mes caméras, mon trépied et autre équipement avec soin, sans faire rempart à ma créativité et mes besoins.

Postcard from West Papua – Shot on RED 8K from Kevin SEMPE on Vimeo.

West Papua – TheCoralParadise – Shot on Red 8K from Kevin SEMPE on Vimeo.

Depuis 4 ans, je travail en RED. Je possède deux Helium 8K, l’une que j’installe dans mon caisson étanche et l’autre pour mes images de surface. Dans les deux cas, je monte mes optiques Sigma sur les deux boitiers. Principalement des optiques Art, mais pour mes prises de vues fictions et cinéma (voir la série « Une île ») nous avons adapté mon caisson pour les optiques SIGMA CINE Lens afin de répondre aux exigences des productions et des réalisateurs.

Je tourne également en Blackmagic Design, Canon R6 et plus récemment en SIGMA fp. Dans mon caisson, j’utilise un 18-35 ART. La plage focale, l’ouverture, le piqué, correspondent parfaitement à mes attentes de polyvalence. Des épaves aux animaux, de l’ombre à la lumière … voilà presque 3 ans que je plonge avec ce kit dans 95% de mes sorties. Avec cette optique montée sur la RED, je ramène des images en 8K que j’utilise pour mes films où que je revend sur mes plateformes partenaires.

En surface sur mon autre boitier RED ou mes boitiers photo, le 24-70 et le 70-200 sont mes armes favorites. Mais je travaille aussi avec le 24-35 ART (qui couvre correctement le plein format de ma RED Helium) 14mm, le 20mm et le 85 mm en ART ou en SIGMA Cine Lens.

Entre glace et désert, j’ai mis la solidité des optiques à rude épreuve : j’ai tourné en Mauritanie, sur une zone de conflit assez tendue… j’avais du sable partout : dans mes chaussures, dans mon sac de matériel. Ma caméra et mes optiques ont tenu le coup pendant 20 jours coupées du monde.

Pour mes autres équipements je travaille avec Manfrotto pour mes trépied et LowePro pour mes sacs qui sont des marques de confiance. Mon partenaire Columbia m’accompagne également pour que je sois prêt à affronter toutes les conditions.

Très souvent je dois tourner sous l’eau et en surface pour le même projet : alterner entre les équipements, passer de l’eau à l’air est un vrai challenge. Tout se passe très vite et je dois choisir la bonne optique, au bon moment. D’une interview, à la capture d’instants avec des animaux furtifs, un saut de baleine, une vague déferlante… Tourner de cette façon est une vrai passion.

Tropical Pilot Whales – Shot on RED WEAPON 8K – Kevin SEMPE from Kevin SEMPE on Vimeo.

Postcard From Norway on JADE 959 from Kevin SEMPE on Vimeo.

Je suis actuellement co-producteur et co-réalisateur de la série « Mystère d’épave »  qui sera diffusée cette année 2020 sur Planète+

Cette série m’a amené à parcourir Canada, Philippines, Écosse et Méditerranée à la découverte d’histoire d’épave oubliées. Des voyages dont j’aurais l’occasion de discuter dans les colonnes du blog SIGMA !

A 80m de profondeur, un bon éclairage et une optique lumineuse sont indispensables. La Red n’est pas réputée pour être très sensible en basse lumière. Avec plusieurs centaines de plongées et des centaines d’heures de tournage sur la Red dans mon caisson, montée avec le 18-35 ART je peux dire que j’ai là un matériel fiable. Et je me jette à l’eau sans appréhension…

Le tournage le plus éprouvant est certainement celui de l’épisode sur l’Empress of Ireland au Canada, une épaves coulée dans le Saint Laurent en 1914… Du courant, une eau à deux degrés, de la pénombre et de la profondeur… .

De nombreux projets prévus en 2020 on été repoussé en 2021. Prochain arrêt Mexique puis Groenland … Rendez-vous pour un prochain article !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.