Un rendez-vous avec l’éclipse annulaire au 150-600mm

Un rendez-vous avec l’éclipse annulaire au 150-600mm

Je parcours le monde en quête de phénomènes naturels rares et parfois violents. Mes aventures me conduisent souvent dans des pays où je n’aurais probablement jamais mis les pieds si je ne poursuivais pas certains rêves. S’il y a bien un sujet en particulier qui me passionne, ce sont les éclipses solaires. Leur rareté n’a d’égale que l’émotion qu’elle vous procure. Nous avons la chance de pouvoir observer un phénomène très particulier qui est le résultat de l’incroyable mécanique céleste. J’ai d’ailleurs rédigé un article à ce sujet qui explique la formation d’une éclipse solaire et comment les photographier.

Après plusieurs interceptions pour partie fructueuses, je m’envole en Décembre 2019 dans le cadre de notre agence de voyage photo préparer la prochaine occultation passant par le Sultanat d’Oman, pays dont je ne connaissais pour ainsi dire que le nom. Avant d’embarquer, j’avais pour idée de créer une image d’éclipse mettant en scène un élément humain et l’éclipse elle-même. Je souhaitais un rendu où l’éclipse apparaisse grande avec un élément humain plus petit, un peu comme celle de l’Oregon en 2017.

Pour créer ce type de composition, j’ai tout de suite pensé à un très gros zoom. J’ai alors décidé de partir accompagné du 150 – 600mm F 5-6.3 DG OS HSM | Contemporary pour toute la durée de ce voyage.

Habitué à utiliser très souvent un zoom standard pour la photo de paysage, je pensais réserver le télé zoom exclusivement pour l’éclipse. Puis, au gré des spots, je me suis vite aperçu que cette optique allait me servir à bien plus que juste pour l’éclipse.

D’une manière générale, j’essaie de rendre immersives autant que possible mes photos. Or, dans ce type de paysage, un zoom grand-angle n’a finalement que peu sa place ou du moins pas sous cette approche. C’est là qu’un télé-zoom prend tout son sens.

F11 – 1/10s – 100 iso
F11 – 1/80s – 100 iso
F14 – 1/5s – 100 iso
F 13 – 1.3s – 100 Iso
F9 – 1/4s – 100 iso
F8 – 1/40s – 100 iso

Je l’ai essentiellement utilisé pour des cadrages avec de la texture ou un premier plan immersif. Les dunes sont un formidable terrain de jeux, et un gros challenge. Le simple fait de se déplacer de quelques mètres ouvre de nouvelles compositions, si bien qu’il devient difficile de se décider à en choisir une. On est constamment tenté en voyant chaque dune de se dire «  ça a l’air mieux là-bas » puis on y s’y rend et chaque dune en devient un mirage .

Du fait de leur culture bédouine, vivre et dormir dehors est non seulement largement répandu mais en plus très agréable. Le climat en hiver est propice à l’exploration et au bivouac improvisé au pied des dunes.

Photographie d’illustration

Quel bonheur de se lever le matin en tee-shirt/claquettes, d’attraper le trépied et partir shooter dans les dunes à quelques dizaines de mètres de là.

Photographie d’illustration

En même temps sans ces facilités d’accès et la possibilité de camper librement, l’intérêt de cette destination serait moindre. Rares sont les régions ou pays dans le monde où le fait de camper où bon vous semble est non seulement autorisé mais en plus ancestral !

Photographie d’illustration

Comment parler de ce voyage sans évoquer ce pourquoi j’y suis venu : l’éclipse annulaire du 26 Décembre ! Point d’orgue de cette aventure, l’évènement en lui-même a justifié le déplacement dans cette région aride et désolé.

F13 – 1/ 3200s – 100 Iso

Voilà l’image que j’étais venu chercher. Après plusieurs jours de repérages, revivre ce bref instant où le soleil s’éclipse derrière la lune est toujours un moment d’une rare intensité. La réalisation de l’image a été grandement facilitée non seulement par l’accessibilité du spot, mais aussi grâce au matériel. Jusqu’ici, je shootais les éclipse avec un 70-200mm + doubleur, j’étais alors obligé de croper sévèrement dedans afin d’obtenir le résultat escompté.

SF13 – 1/ 3200s – 100 Iso

J’ai surtout réalisé durant cette aventure qu’un zoom plus conséquent n’était pas que l’apanage des photographes animaliers. Suite à ce voyage, j’ai intégralement repensé mon set-up en intégrant un Sigma 100-400mm F5-6.3 DG OS HSM | Contemporary qui vient en lieu et place de mon Sigma 70-200mm.

A propos de l’auteur :

Suite à un voyage d’un an en Australie en 2012, je me découvre une passion pour la photographie. En rentrant de cette aventure humaine, je décide d’y consacrer mon temps, mon argent et énergie afin de réaliser mes rêves et les retranscrire aux travers d’images et vidéos. Durant plusieurs années, je vais aller d’aurores boréales en éruptions volcaniques en passant par les éclipses pour en ramener des souvenirs mémorables. Début 2019, cette aventure prend un nouveau tournant avec la création de ma propre agence de voyage photo avec mon acolyte et associé Pierre Destribats. Depuis, entre deux aventures, nous guidons et encadrons nos propres voyages photos sur des destinations et thèmes qui nous passionnent.

Mon Facebook
https://www.facebook.com/checkmydream/

Mon Instagram
www.instagram.com/checkmydream/

Site de l’agence
https://www.renardo-puffinou.fr/


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.