Camille Meligne part en live avec le 135mm F1.8 DG HSM | Art

23. juin 2017 Focus 0
Camille Meligne part en live avec le 135mm F1.8 DG HSM | Art

Alors que la saison des festivals bat son plein, le photographe spécialiste de la photo de concert  Camille Meligne a bien voulu répondre à nos questions et nous invite sur scène avec son 135mm F1.8 DG HSM | Art, le dernier né de la ligne Art, qu’il a emmené sur le festival Papillons de Nuit. Place aux artistes !


Bonjour Camille, pouvez-vous dire quelques mots sur votre parcours en tant que photographe pour commencer ?

Bonjour Sigma, mon parcours est en fait assez simple : j’ai commencé il y a 10 ans à peu près avant de partir pour un stage à l’étranger, à Dublin. J’avais alors acheté un bridge plutôt qu’un petit comptact. J’avais été pris de passion, et encore maintenant à vrai dire, à prendre les avions en photos (spotting), c’est là que j’ai investi dans mon premier reflex (Eos 350D) avec à l’époque un Sigma 70-300 APO DG. De fil en aiguille je me suis essayé à différents styles de photos :  du paysage, de l’animalier, de la photo de rue, et du concert. Je dois dire que je prends beaucoup de plaisir à photographier les concerts. Faire un concert en appelle un autre, puis encore un autre et c’est fort de cette expérience que je fais partie à présent de l’équipe d’un festival très connu en Normandie (festival des Papillons de Nuit) qui se déroule dans la Manche chaque année.

 

Le 135mm F1.8 DG HSM | Art est sorti tout récemment, était-ce un objectif que vous attendiez en tant que photographe de concert ?

Clairement oui. Pourquoi ? J’adore cette focale ! L’année dernière pour le festival, un ami m’a prêté son 135mm f/2. il a été une révélation car j’ai pu obtenir des photos avec des points de vue qui n’avaient rien à voir par rapport à ce que j’avais fait l’année précédente. En choisissant le 135mm F1.8 DG HSM | Art, je voulais une réelle montée en gamme. A vrai dire je l’ai acheté sans l’essayer car je suis déjà habitué à la gamme Art ;  j’avais acheté le 50mm F1.4 DG HSM | Art et le 24mm F1.4 DG HSM | Art dès leur sortie pour renouveler mes objectifs… dès lors je ne pouvais pas être déçu. On peut dire que j’ai vraiment acheté les yeux fermés !

Le 135mm F1.8 DG HSM | Art est l’objectif que j’attendais avec impatience pour continuer mon renouvellement d’objectifs. Il remplace mon 70-200 f/4 et j’ai énormément gagné en tous points (piqué, ouverture, qualité de fabrication et optique de haute volée)

 

Pourquoi privilégier une focale fixe à un zoom de type 70-200mm ?

Comme dit précédemment, j’avais un 70-200 f/4, comme la majorité des photographes de concert qui l’ont bien souvent en f/2.8 et je voulais produire de nouvelles photos. Alors effectivement,il est possible de ne shooter qu’à la focale de 135mm avec un 70-200 mais il est difficile d’oublier qu’on travaille avec un zoom et on finit par vite redevenir passif, à rester dans un périmètre assez restreint et au final les photos obtenues restent relativement proches de celles des autres photographes. Ce n’est évidemment pas le cas de tous et je vois des photographes qui avec un 70-200 bougent beaucoup au niveau de la scène, mais privilégier une focale fixe force à se déplacer et à trouver des points de vue différents, à rompre avec les habitudes et ça c’est vraiment appréciable.

Les atouts d’une focale fixe sont un réel gain en luminosité, la possibilité de travailler avec une grande ouverture, un sublime bokeh, des photos théoriquement plus abouties et cohérentes entre elles et surtout un le gain en luminosité qui est pas négligeable en photo de concert.

Je sais pourtant qu’avec un seul boitier je perds en réactivité et polyvalence car je change souvent d’objectifs, mais c’est mon parti pris ! Focale fixe ou zoom ? Un débat sans fin !

Le point de départ de la ligne Art est de proposer la meilleure qualité possible, sans compromis. La réalisation d’une telle performance optique réclame de belles lentilles, et donc un poids et un encombrement conséquents. Quel est votre retour terrain à ce sujet ?

En comparaison avec les optiques que je possédais auparavant, la différence de poids peut se faire sentir. C’est un peu plus lourd oui mais le rendu des objectifs de la gamme Art n’a elle aussi rien à voir par rapport à ce que j’avais avant. Pour ma part la différence d’encombrement n’est pas flagrante du tout. Le poids on ne peux pas le cacher mais ça ne me dérange pas. Pour le festival ou quand je suis en vadrouille j’emporte avec moi les 24mm, 50mm et le 135mm évidemment en plus du boitier et différents accessoires. Une fois le boitier en main avec une optique, le sac à dos ne pèse rien !

 

Vos images sont très piquées et vous semblez vous passer volontiers de la stabilisation optique. Certains photographes pensent que c’est une fonctionnalité désormais indispensable, quel est votre point de vue à ce sujet ?

Certains photographes pensent effectivement que c’est ndispensable. Je pense que non mais ça ne regarde évidemment que moi ! Ayant des optiques très lumineuses et un boitier qui monte haut en iso, la stabilisation ne m’apporterait rien à part alourdir l’objectif. En concert en shootant à 3200 iso et à f/2, j’accroche une vitesse relativement élevée qui me permet bien figer mon sujet. Sinon quand je fais du paysage et que le manque de lumière se fait sentir, j’ai toujours mon trépied dans la voiture.

Quels sont vos conseils pour les aspirants photographes de concert, et pour obtenir des accréditations, et sur le terrain ?

Je n’ai pas vraiment de conseils à donner car j’ai commencé la photo de concert au culot en contactant une salle de concerts chez moi à Caen. En contrepartie de accréditation, je leur donnais une sélection de photos. Au fil de l’eau j’ai commencé à trouver un style de prise de vues et de retouches qui m’ont permis d’avoir une « banque » d’images de photos de concerts et de différents artistes. Avec du contenu c’est plus simple c’est sûr, mais j’avais déjà quelques années de photographie derrière moi quand j’ai effectué mes premières demandes.

Utilisez-vous également le 135mm F1.8 DG HSM | Art pour d’autres travaux photo ?

Je compte bien  ! Je l’ai depuis deux semaines, mais il va m’être bien utile lors de mariages, photos de paysages, mais également la photo de rue. J’ai hâte !

Des projets dont vous souhaiteriez parler pour terminer ?

Oui, j’ai le projet de parcourir la côte Normande, du Mont-Saint-Michel au Havre pour y réaliser un bouquin de paysage, mais aussi un autre projet tout en noir et blanc sur les ambiances industrielles qui règnent au Havre et ses alentours. J’aimerai bien aussi m’essayer à la photographie aérienne. A voir, ce sont des projets !


Merci à Camille d’avoir partagé avec nous sa passion pour la photo et la musique. Vous pouvez le retrouver sur ses différents profils web :

camillemeligne.fr

https://www.facebook.com/camillemelignephotography


Toutes les informations sur les objectifs de la ligne Art sont sur notre site SIGMA GLOBAL VISION :

135mm F1.8 DG HSM | Art

14mm F1.4 DG HSM | Art

20mm F1.4 DG HSM | Art

24mm F1.4 DG HSM | Art

35mm F1.4 DG HSM | Art

50mm F1.4 DG HSM | Art

85mm F1.4 DG HSM | Art

 

 

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *